06 36 92 85 95

afoserrurier.contact@gmail.com

Problème de serrurerie : à la charge du locataire ou du propriétaire ?

locataire

Au cours de nos études, de notre entrée dans la vie active ou, tout simplement, lors d’un changement de situation, nous avons tous été un jour locataire. Et vous l’êtes peut-être encore. A ce titre, il arrive que de petits dysfonctionnements de diverses natures surviennent. Qu’en est-il des travaux et des interventions relatifs à la serrurerie ? A qui revient la charge de régler les frais quand une serrure se casse ou qu’un jeu de clef est égaré ?

 

L’état des lieux : un document précieux à faire valoir

 

Avant d’investir votre location, d’y poser vos cartons et d’embellir les murs, il est essentiel d’être très attentif lors de l’état des lieux fait en présence du propriétaire. Assurez-vous que les portes ferment correctement et que les serrures ne présentent pas de vétusté auxquels cas, il sera important de le faire remarquer à ce dernier afin qu’il le mentionne dans le précieux document.

 

L’entretien des serrures et des portes à la charge du locataire

 

Dans la mesure du réalisable, il incombe au locataire de graisser régulièrement la serrure et les gonds. Mais aussi de remplacer les petites pièces de type poignets, boutons, joints et visseries, généralement à la portée du budget de tous. Le scénario est tout autre lorsqu’un artisan se déplace pour un remplacement de serrure ou une clef cassée. Ici, deux cas de figures se posent : vous êtes responsable de ce malencontreux incident, vos gestes ont été trop rudes et votre clé a rompu dans la serrure par votre faute. Soit vous arrivez à prouver la dégradation des matériaux notamment si le problème implique le bâti de la porte, s’il est le résultat d’un manque d’entretien notable ou, pire encore s’il relève d’une malfaçon.

Si le dysfonctionnement persiste dans le temps, vous pouvez vous prémunir de tout problème en en informant le propriétaire par courrier, mail ou message. Un conseil, prenez soin de toujours conserver une trace écrite de vos échanges, preuve de votre bonne foi.

 

Pour autant, la reproduction de clés en cas de perte ou de vol ainsi que l’ouverture de porte claquée restent au frais du locataire. Si vous avez été victime d’une effraction ou d’un acte de vandalisme, il vous faut déposer plainte auprès de la gendarmerie et en informer votre assurance le plus rapidement possible pour prétendre à un remboursement intégral ou partiel des pièces endommagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *